janvier 09, 2015

Papa Tango Charlie?


Pas très envie d'écrire sur mes normalités en ce moment, j'ai l'impression que ce serait presque déplacé. Et puis beaucoup a déjà été dit, écrit, dessiné...

Je sais pas, en fait je crois que je n'ai même pas été choquée, et c'est peut être ça le pire. Je savais déjà, qu'en France, et dans le monde il y a beaucoup plus de cons que de gens intelligents, ou peut être ne sont-ils pas plus nombreux mais leur connerie est tellement grande qu'ils comptent pour plusieurs.



Je le savais tout ça.

Je savais que la religion depuis toujours n'avait fait que des morts, des morts et encore des morts. Un peu de torture aussi, avant la mort, pour le folklore.
Je ne crois pas en Dieu, Allah ou autres bonhommes nés dans l'imaginaire de quelques biens pensants qui ne devaient pas avoir grand chose à foutre, mais c'est un bien grand débat, et on ne tombera jamais tous d'accord. On tombera, tout court, parce qu'en face il y aura toujours plus déterminé que nous, toujours plus fanatique, toujours plus fou.

Ils le savaient chez Charlie, qu'un jour ou l'autre, il se passerait un truc, ils savaient eux aussi, que les cons sont nombreux, et que les cons sont dangereux.

Plus le temps passe et plus nous sommes confrontés à la violence, partout, pour rien. J'ai peur d'emmener mon fils à la crèche, peur qu'un taré y débarque avec une arme au nom de...rien.
Parce que ces gars avancent au nom de rien, du vent, qu'on leur injecte dans le cerveau en leur faisant croire qu'ils seront des héros, des surhommes. Ils seront en fait des meurtriers, des criminels, et surtout des idiots, à qui on a facilement fait croire des choses aussi énormes que stupides.

Où va-t-on? Dans quel monde vivons-nous? Et plus tard nos enfants? Et leurs enfants? Qu’avons-nous fait?
Ça me faisait mal d'y penser, mais ça me fait encore plus mal de l'écrire.


Je suis Charlie, on est tous Charlie, citoyens de la liberté, otages de la connerie...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire