janvier 30, 2018

Pourquoi on blogue ?



Oui, aujourd'hui je vais répondre à cette question qui t'empêche de dormir, qui te torture intérieurement depuis toujours, qui te donne spasmes, sueurs froides, fourmis dans les coudes et crises d’épilepsie...


POURQUOI LE BLOGUEUR BLOGUE-T-IL ?


Alors oui je te la fais au masculin parce qu'il parait que le sexe masculin il est plus fort que le sexe féminin, tout simplement parce qu'il est plus gros, plus long et qu'il est visible à l’œil nu (la plupart du temps). Et ça franchement ma biche, tu peux pas lutter.
Un jour quelqu'un à dit :
Si on ne voit pas la France depuis le rivage c'est qu'il pleut.
Si on la voit c'est qu'il va pleuvoir.
Proverbe anglais.

Rien à voir mais j'aime bien.

Le point G il est trop dur à trouver sur la femme alors on* a décidé qu'il n'y en avait pas et comme
1 > 0 ⇒ masculin > féminin et pis c'est tout. C'est mathématique.
*l'homme


Donc, le blogueur blogue principalement pour de mauvaises raisons et je vais te le démontrer finger in ze nose...

Pour devenir écrivain

Alors là permets-moi avant tout de pouffer :
Gnihihi
Merci.

Vouloir devenir écrivain et tenir un blog, c'est comme vouloir un job et avoir un profil Facebook plein de photos de toi, en soirée, à moitié bourrée*.
*au féminin parce que l'homme n'est pas bourré lui, il est ivre (ils l'ont dit sur BFM tv)

De toute façon vouloir devenir écrivain, et en vivre aujourd'hui c'est carrément utopique, à moins d'être J.K. Rowling, t'as intérêt à aimer bouffer des pâtes et du riz...

Il y a quelques blogueuses (et blogueurs ?) qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu et publier, je pense à Virginie Grimaldi, ou encore Cristina sans H qui va bientôt sortir un livre, et c'est super comme parcours, mais ça reste quand même très rare.
Et honnêtement je ne pense pas que les maisons d'édition se baladent sur les blogs à la recherche de la "plume de demain".
Simplement parce que ce qu'on lit sur un blog on a pas forcément envie de le lire dans un bouquin et inversement, ce qu'on aime dans un livre on ne l'aimerait pas obligatoirement sur un blog.
Ce n'est pas parce qu'on sait écrire un blog qu'on sait écrire tout court, et là aussi, inversement proportionnel ou égal à la latitude fois la longitude au carré. Enfin t'as compris quoi...


Pour copiner avec des gens

Ah bon, tu irais te balader dans la savane pour taper la discute avec les lions toi?
Mais oui, pour les caresser regarde, on dirait des chats! J'aime bien les chats.
Que nenni des chats ! Ça a l'air tout doux mais ça mord crois-moi !

La blogosphère c'est un peu la savane, mais finalement pas plus que dans la vraie vie, c'est juste un peu plus intense. Tout est plus intense sur le net, tout est pris plus à cœur, donc ça dérape aussi bien plus vite.
Enfin, on peut lier quelques amitiés en bloguant c'est vrai, mais c'est certainement pas en bloguant que tu vas retrouver une vie sociale..
Ouh ! Tout n'est qu'illusion !


Pour passer le temps

Bien que ce soit une raison louable, je crois qu'il y a pas mal d'autres choses à faire pour passer le temps. Comme faire le ménage, repasser les chemises de monsieur, un petit coup d'aspirateur, hein, il va dire quoi sinon en rentrant ton mec ? Bah il va te foutre dehors oui !
Bon tu auras compris l'ironie du truc j'espère, c'est parce que j'ai mes règles là, du coup j'ai des poussées de féminisme aux moments où je m'y attend le moins. Je l'aime bien l'homme en général, cet enfoiré de merde. Tu vois ? Je peux rien y faire, les règles, voilà.


Pour avoir des trucs gratos

Déjà pour en arriver là il faut quand même travailler pas mal sur ton image, être partout, tout le temps, être assidu et dans la régularité... Et quand t'es au top, ça y est tu prends ton envol et tu passes enfin dans l'autre stratosphère du blogging, la crème de la crème, l'élite : les influenceurs.

Je crois même que c'est en train de devenir officiellement un vrai métier le truc.
Influenceur. Tu influences les gens, tu leur dis quoi manger, quoi porter, quoi mettre sur la peau, quoi dire, quoi penser. Woh woh woh! Mais moi je veux pas que tu m'influence ! Je veux être qui je veux moi !
Oui mais alors non, parce que si tu veux c'est mon métier, voilà, donc j'ai le droit de t'influencer, et tu dois te laisser faire parce que j'ai what milliers de followers qui font déjà tout pareil que moi.
Ah ? Bon ok ! (ils sont forts les salauds)

Influenceur. Si c'est pas l'arnaque suprême ça ! Dans la famille des emplois fictifs c'est juste en dessous du Youtubeur, et après ça gueule sur Pénélope Fillon ah ben bravo... C'est pas tellement mieux ça hein.
Et qu'on me dise pas
Oh mais tu sais, bloguer, ça prend du temps, de l'énergie, c'est normal d'être rémunéré pour ça !

Bon alors, permets-moi de pouffer à nouveau :
Huhuhu
Merci tu es bien aimable.

Personne n'a jamais obligé quelqu'un d'autre à bloguer, à la base c'est pas un travail, si ça en devient un c'est que c'est voulu, et pas contraint. Oui ça prend du temps, de l'énergie et encore du temps, mais c'est un choix. Si t'en a marre t'arrêtes et c'est tout. Pas de démission, pas de rupture conventionnelle ni droit au chômage, ce n'est pas un travail.
Pour moi, non, ce n'est pas mérité d'être rémunéré pour tenir un blog.
Alors je ne cracherais pas sur les cadeaux si moi-même j'en recevais, c'est pas parce que ce n'est pas mérité qu'il ne faut pas en profiter... Pourquoi se priver ? Mais jamais j'irais me justifier, Cosette staïle, à grands coups de je travaille dur moi tu sais... Pauv' chou.


Pour se révolter

REMBOURSEZ NOS INVITATIONS !
REMBOURSEZ NOS INVITATIONS !

Il y a des blogs dont le fond de commerce se résume aux attentats, aux accidents, aux élections, aux injustices, etc.
Bon faut avouer, que du coup il y a toujours quelque chose à dire, le syndrome de la page blanche ça n'existe pas chez le blogueur militant. Bah c'est sûr, c'est triste tous ces drames, ces innocents qui meurent, ces pays en guerre, ces pots de Nutella en rupture, mais en quoi ça aide d'écrire là dessus ? En particulier quand on est pas directement concernés.
Oui c'est dur, oui c'est injuste la vie parfois, je crois que tout le monde est au courant, pas besoin d'en rajouter une couche.
Concernant les attentats par exemple, je crois qu'on est à peu près tous d'accord pour dire que c'est vraiment de la merde. Pas besoin de donner dans le pathos, et se lamenter que quand même des fois, c'est moche ce qu'il se passe chez nous ou dans le monde (quel scoop!). Je trouve ça presque déplacé, indécent même. Ça sonne faux et ça sert à rien.


Alors, pourquoi le blogueur blogue-t-il ? Quelles sont les bonnes raisons pour bloguer ?

Ben tu vois j'en sais foutrement rien (j'ai menti au début en fait, gnihihi). Peut-être qu'il blogue pour rien justement, peut-être que le blogueur n'a pas les réponses à nos questions, peut-être que c'est juste quelqu'un de normal. Peut-être même que bloguer ça ne sert à rien, et qu'il n'y a donc pas de bonnes raisons pour bloguer que sais-je ?

En tous cas moi j'aime bien, on est bien là non? On papote, on papote...
Enfin je papote surtout, mais j'aime bien quand tu papotes avec moi, allez viens copain, pas copain, copine, pas copine, avec ou sans point G, viens me dire pourquoi tu blogues, ou pourquoi tu blogues pas...?

8 commentaires:

  1. Mais il y a plein de raisons pour bloguer, vieux pandawan aguerri de la blogo! Je pensais que tu les connaissais! J'avais même écrit un article là-dessus (du temps où Pinces d'Or était encore puceau). Bref, moi, j'aime raconter, et surtout réinventer ma life en l'écrivant. J'aime les amitiés qui se nouent ici, entre lionnes (c'est quoi ton 06?) (Pfiou, tu me le diras jamais de toute façon) (t'es aussi secrète que la recette du coca cola). Bref, il y a encore plein d'autres bonnes raisons de bloguer, mais j'ai la flemme de toutes te les énumérer. Des bécots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui je les connais, mais je ne me reconnais dans aucune finalement, je me retrouve souvent à me demander pourquoi je blogue. Moi, je blogue sans réfléchir en fait, un truc me passe par la tête et hop j'écris, j'écris et je publie... Mon blog n'a ni thème, ni ligne éditoriale, ni rien du tout, il est à poil mon blog ^^.
      Ouais c'est bien ça, raconter et réinventer un peu sa vie, c'est comme ça que je fonctionne aussi :).
      Bah pourquoi je te donnerais pas mon 06? Je te le donne si tu le veux, mais moi je t'appellerai pas parce que je suis téléphono-phobique (un vrai terme doit exister pour cette phobie, mais c'est moins rigolo). Zoubi

      Supprimer
  2. moi mon blog, c'est juste mon journal intime. qui ne l'est plus du tout intime, pour le coup. mince. mais ça m'fait du bien, et c'est déjà pas mal. Et lire des articles qui me font marrer, ça me fait encore plus de bien. c'est pour ça que chui là ! (continue je sens que t'es repartie sur ta lancée là ! ) et puis si je proteste, on se fait des copines ! même que je mange avec une blogueuse que j'ai jamais vu lundi prochain !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi je définissais mon blog comme un journal intime au début, puis je trouve qu'il ressemble pas trop à ça en fait, il ressemble à mon cerveau : plein de trucs en bordel, sans queue ni tête parfois, de l'absurde, du naïf et de la joie et de la colère... Si en fait c'est intime comme truc ^^ Et ouais ça fait du bien, les interactions avec les autres ça fait du bien aussi (bonnes ou mauvaises), se confronter aux autres... Bon bref, je réponds des romans en commentaire, je suis en train de me griller une idée de billet... Je te félicite pour cette future rencontre bloguesque, amuses-toi bien! :)

      Supprimer
  3. Piouuuu j'ai trop rigolé ! Ça déménage dans ton cerveau ! C'est pas très original mais je dirais aussi que mon blog est un peu comme mon journal intime car j'ai jamais réussi à en tenir un vrai et là il est plus utile quelque part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que j'ai retrouvé mon journal intime de quand j'étais au collège ce week-end, et ben je me suis bien marrée, et je me suis bien moquée de mon moi d'avant ! La honte. Mais bizarrement j'avais un peu le même ton qu'ici (en plus "kikou-lol" ^^), mais bon pour le coup il méritait bien le statut d'intime parce que bonjour l'angoisse si j'avais eu un blog à cet âge là... x)

      Supprimer
  4. Bah moi j'adore quand t'as tes règles!^^ Bon... Moi, si tu veux tout savoir, je blog pour laisser une trace pour quand je serais morte. Ouai, je sais c'est chelou mais ça me plaît bien de me dire que mes enfants aient une espèce d'impression en direct du cerveau de leur maman à l'époque où elle était... Et puis j'aime bien le soutient que je reçois et les trucs gratuits aussi (j'aime les trucs gratuits, genre les échantillons de shampoing dans les hôtels, tout ça!)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non moi je ne trouve pas ça chelou, c'est beau même, moi aussi j'ai envie de laisser un bout de moi, de nous...même si on dit qu'il faut faire attention, sur le net, blablabla, il faut pas écrire n'importe quoi. Oh merde, le n'importe quoi c'est un peu ma marque de fabrique!
      Ah ouais alors t'as des trucs gratuits toi? Quoi? Vas-y balances !

      Supprimer